Archives de Tag: Toronto

Musiques et lectures pour les âmes attristées

Photo prise hier soir par Mathieu Allard, ICI Ontario

Photo prise par Mathieu Allard, ICI Ontario, La Tour du CN éteinte le soir du 23 avril

Lorsqu’arrive un événement dramatique dégoulinant de sottise meurtière comme les piétons tués à Toronto, les médias vont passer des jours à ressasser les mêmes faits. J’ai fermé ma radio.

Tombe de Wolinski, photographiée au cimetière Montparnasse en 2016

Tombe de Wolinski, cimetière Montparnasse

Généralement, comme lors du massacre à mon école en 1989, ou plus récemment lors des attentats au Charlie Hebdo* (photo ci-contre) et au Bataclan*,  les informations vraiment significatives ne remontent qu’au bout de trois jours à une semaine.

En attendant, nos idées noires rebondissent sur des miroirs sombres de l’humanité.

Pour s’entraider et de se consoler, voici un petit choix de musique et de lectures pour adoucir ces durs moments et éloigner les idées noires qui nous assaillent.

2017BandeMyosotic1200 Copy

À ceux et celles qui pleurez à la porte d’une chambre qui restera vide, mon coeur vole vers vous. Puissiez vous vivre le deuil en sachant que vous n’êtes pas seul-es et puisse la vie vous apporter espoir et compassion.

*

Ma liste de musiques pour consoler l’âme:

IMG_0451 ClematysLong

Classique:

Concerto d’Albinoni Adagio in G Minor (Albinoni) (Youtube ici, images fixes de paysages)

Les saisons de Vivaldi (Automne)

Borodine – Prince Igor, les danse polovtsiennes, l’air de Stranger in Paradise (Une version Youtube avec UNE chef d’orchestre, Sylwia Anna Janiak  Poland Symphony Orchestra of the Felix Nowowiejski Music School in Gdańsk, Poland; Note: très remuant et dynamique!

A. Glazunov, Les Saisons, op. 67 – L’automne : Petit adagio : L’air de l’ancienne série « Les belles histoires des pays d’en haut » joué par la Philarmonie jeunesse de Montréal

Ave Maria de Schubert interprété par Andrea Bocelli (émouvant) et par Luciano Pavarotti (pour les nostalgiques, année non mentionnée)

La Moldeau de Smetana (plus orageux mais beau, orchestre sur Youtube, chef, Nejc Becan)

 

Plus moderne:

Pierre Lapointe, Sais-tu qui tu es? chanson entendue ce matin (Video Youtube)

Enya (The kelts) ballades (ça date des années 80 mais c’est magnifique, ça nous emporte ailleurs)

La musique du film « Out of Africa », du grand déploiement – 14 minutes. Composé et dirigé par John Barry.

N’importe quelle musique d’un film que vous avez particulièrement aimé.
(Wonderful movies Soundtracks – Youtube, images fixes, 1h23min)

Musique de film d’inspiration celtique, encourageante, (Youtube, images fixes, 2 heures!)
https://www.youtube.com/watch?v=UzodaO2nwUw&t=3540s

Une application de musique, mais aussi des notes et un « safety plan » pour les gens qui souffrent de dépression: http://www.moodtools.org/   (je ne garantis rien mais ça semble assez intéressant, allez voir!)

 

Lectures

Réflexions et contemplation

Hubert Reeves/ La Plus Belle Histoire du Monde
note: je n’ai pas lu mais ça me paraît une belle conversation.

Ursula K. LeGuin No time to Spare (réflexions)
https://www.goodreads.com/book/show/33503495-no-time-to-spare

ursula-39-small

Romans inspirants

Flight Behavior, par Barbara Kingsolver. Le Grand Roman Américain a été écrit. Si. Une histoire qui commence avec un papillon… 464 pages.

Ronnie Roberts, sa série Poet, Oregon: des romances, courtes, des héros-héroines modernes, attachants.
L’auteure n’hésite pas à aborder par la bande des lourds problèmes sociaux comme l’itinérance et la gentrification (le premier: Fixer Upper), le handicap et la santé mentale (2e Carolyn Explains), la violence familiale et le cancer (Nailed It, que je suis entrain de lire). Des histoire qui, malgré les épreuves et des opposants désagréables, vous redonnent confiance en la bonté de l’humain.
https://www.goodreads.com/book/show/27470552-the-fixer-upper
Page de Ronnie Roberts

Rebellious Mourning: à lire dans trois mois! Ce recueil de plusieurs auteurs activistes luttant contre les formes de violence sociale, et de discrimination. L’acte de vivre son deuil collectif et de nommer sa douleur est un pas vers la libération.

Blogs inspirants

Maria Popova, Brain Pickings . Cette blogueuse compile des réflexions inspirantes provenant de tout plein d’ouvrages. Comme elle le fait à temps plein vous pouvez la soutenir. http://brainpickings.org

Le blog d’Ursula K. Leguin, toujours en service malgré son déces. Les annales de Pard, l’univers vu à travers les yeux de son chat. Ses réflexions sociales et
http://ursulakleguin.com – aller à « Blog »

Un blog illustré, Zen Pencils, des réflexions philosophiques par des personnalités, mises en images.

Enfin, un moment d’émerveillement, cet arc en ciel blanc, que j’ai vu à la campagne, à l’aube…

Extrait_EnCourant_ArcEnCiel

Voila, je vous invite à compléter cette liste pur faire oeuvre utile. Je les rajouterai à mesure après avoir vérifier les liens!

 


* J’ai donné des exemple dans des pays développés, mais les tueries en Afrique et au moyen-orient sont tout aussi dramatiques, mais  ignorées)

Publicités

Des perles du 20e Salon de Toronto

Au Salon du livre de Toronto, j’ai rencontré quelques-uns d’entre vous et beaucoup d’auteurs, poètes, écrivains, qui ont partagé leurs réflexions. On n’arrête jamais de réfléchir à notre travail, de chercher à s’améliorer en écoutant les avis et expériences des autres. C’est un excellent ressourcement.

Des amis écrivaines : Aurélie Resch, Michèle Vinet, Sonia Lamontagnet  Daniel Groleau-Landry.

Des amis écrivain-es : Aurélie Resch, Michèle Vinet, Sonia Lamontagne,  et Daniel Groleau-Landry, un « p’tit nouveau ».

Une brochette d'auteurs!

ici, une autre brochette d’auteurs du RECF : outre les amies déjà mentionnées, on voit Melchior MBonimpa, et au bout de la ligne de tables, Michel Ouellette

Eric Péladeau et Mireille Messier

Éric Péladeau et Mireille Messier, qui a gagné le prix de l’Alliance française 2012. Les romans jeunesse évalués par les comités des jeunes cette année: Si on ne voit pas bien le livre lauréat « Fatima et les voleurs de clémentines« , mon roman Mica Fille de Transyl a quand même été un des quatre romans finalistes de ce prix!

La cuvée 2011-2012 de romans jeunesse écrits par des franco-ontariens!

Le projet Ithuriel s’est avéré populaire au près des lecteurs adultes et des adolescents. Il faut dire que « le Canada après l’ère des Choix Difficiles » en intrigue plus d’un… L’éditeur a mis en ligne un microsite qui donne quelques pistes socio-culturelles pour le roman. Mon autre livre, Le labyrinthe de Luurdu, a connu des ventes plus modestes, même s’il clôt le cycle de la Quête de Chaaas. Il faut dire que le prix de vente pour la longueur du livre est moins avantageux que pour Mica et Le projet Ithuriel.

Technologie salvatrice!

Notre moment de détente: quand Claude Forand (auteur de Un moine bavard, chez David) a tenté de tester une nouvelle technologie avec le sympathique Jacques Prud’homme de Druide informatique… qui peut recevoir des appels via ses appareils auditifs.

Et voici donc quelques perles, glanées selon ma mémoire (émission Grands Lacs Café du samedi matin 8 décembre 2012, animée par  Éric Robitaille):

image

Marie Laberge, avec Danielle Vallée et Mireille Messier. Les Nouvelles de Martha, son roman épistolaire de Madame Laberge, était posté toutes les deux semaines à ses abonnés. Plusieurs lecteurs vivaient isolées, et ses lettres étaient le seul courrier qu’elles recevaient! L’auteure évoque la solitude, et la difficulté de rompre « le cercle vicieux du monologue intérieur« .

Le monologue intérieur… Voilà cette voix présente en tout temps dans nos têtes. C’est l’imagination qui part d’une impression fugitive, une image, un mot mal interprété, et qui s’emballe comme un moteur, part sur une route tracée d’avance vers la rancoeur ou la rancune. On devrait mettre un panneau: Attention, route glissante!

On pourrait être tentés de gommer ses souvenirs, comme le personnage de Revenir de loin, amnésique, libéré des émotions. Mais il ne serait pas bon de se départir des mauvais souvenirs pour ne garder que les bons, comme dans une nouvelle de Charles Dickens: le personnage est libéré, mais il devient incapable d’empathie envers les autres.

Pour briser ce monologue intérieur dans lequel s’enferme notre imagination, il faut se rapprocher du réel. Parler à un parent (parfois isolé aussi), un copain, ou bien regarder un beau paysage.

Tiens, en voici un qui allie nature et ingéniosité: des cultures de riz en terrasse, à flanc de montagne en Chine, province de Yunnan. Une gracieuseté du National Geographic, qui offre sur son site de télécharger le fond d’écran qui va avec la photo.

image

Le temps des Fêtes qui approche est particulièrement pénible pour les solitaires, ceux éloignés ou brouillés avec leur famille. Comme la St-Valentin, mais en pire, à cause de l’aspect religieux et spirituel de l’évènement  en fort contraste avec la pression de réclames publicitaires. Nous sommes bombardés d’images où domine le rouge et le blanc. Nous sommes stressés, griffés par des centaines de petites hachures d’obligations ou de traditions et visites, perdus dans une foule d’acheteurs pressés.

Ouf! Arrêtons-nous un peu pour souffler. Prenons le temps de contempler les petites choses, comme cet éclairage intérieur aperçu dans un restaurant de Toronto, sur l’avenue Yonge.

image

La poésie se fait refuge, car elle oblige à lire lentement, à prendre une pause.

Entend
le cri rond
du silence

Une autre perle du Salon est tombée d’un poème lu par Cécile Cloutier, qui écrit des poèmes très courts, des poèmes-îlots qui chantent à l’oreille:

Une feuille tombe
écoute cette parole
de l’arbre 

image

Voila, c’est tout pour aujourd’hui!

La main invisible

La main invisible

(une courte histoire du marché)

1

Mon père est le troc
ma mère la propriété privée
je suis leur enfant aveugle

ma main invisible
tisse la toile
où se débattent les forts
où s’engluent les faibles
je suis ma propre loi
au-dessus des lois
celle de la jungle

où offre et demande
copulent en toute liberté

Je suis le marché

dans mes veines
circulent l’or l’argent
la myrrhe et l’encens
rivière de désirs en Bourse
dévalant la pente du plus offrant
je couronne des rois éphémères
qui crashent le lendemain

TSX 300
Standard&Poor’s 500
New-York Toronto
Amsterdam Tokyo Londres

J’aime la panique
qui secoue les planchers
quand les moutons de Panurge
galopent vers leur liberté 55
vendent tous en même temps
et se jettent du haut de la falaise

mardi noir de 1929
effondrement de la bulle technique
mercredi des Cendres

Je suis l’entonnoir
de la frénésie boursière
le trou noir de la compétition
le gouffre des bonnes intentions
la glaise des fusions d’entreprises
toujours plus grosses
mariage d’actifs
béni par le Ministre
ferment de richesses
toujours plus concentrées

le capitalisme est mort
vive le monopolisme!

2

Je me souviens
des aventuriers
flottes marchandes lancées
sur les océans du globe
forêts tropicales brûlées
forêts nordiques rasées
fières tribus décimées
traite des fourrures
commerce de diamants
trafic d’esclaves

colonies africaines exsangues
bues jusqu’à la dernière goutte

Je suis le marché
de l’or noir
derricks vampires buvant
le sang épais de la Terre
répandu dans les océans
par les mastodontes flottants
cent Exxon Valdez trébuchant
sur les récifs du nord brisé
cent mille goélands maculés
titubant sur les plages souillées

toujours affamé
je mordrai à bonne dents
dans la chair juteuse de la planète
jusqu’à son noyau liquide
de fer-nickel

que j’aspirerai
avec une longue paille

3

Je suis la ronde joyeuse
des soldes à ne pas manquer
Halloween Noël Boxing Day Pâques
fêtes des mères des pères
des secrétaires alouette
départ de vacances
retour à l’école
entrepôts géants aux soldes calculés
pour écraser les petits commerces
regarde la guerre des prix

mon épicier est devenu
caissier au Mega Mart

Je suis le bidouilleur
des hypothèques branlantes
des taux accordéons
des monnaies volatiles
des maisons perdues
des faillites ordonnées
des familles enchaînées
à leurs cartes de crédit
c’est comme le Titanic
les riches en canot de sauvetage

les pauvres noyés
dans leurs dettes

Je suis le fournisseur
des prisons privées
pleines des corps tombés
entre les mailles du filet
jeté sans conviction
par les gouvernants
castrés endettés en diète
leur déficit ceinturé
par les promoteurs

réfugiés dans leurs quartiers murés
avec garde prétorienne à la clef

Je suis la call-girl
assouvissant les désirs
de la cupidité organisée
trônant au sommet de la pyramide
sans voir sous leur pieds
les enfants des ruelles
vendeurs de drogues
et trotteuses de minuit
fuyant les escadrons de la mort

je parle par la bouche
de vos fusils

Je suis le marché
import-export
du made in China
des self-made men
qui ne sentent pas
les odeurs décrépites
des usines abandonnées
délocalisées déménagées

près des taudis où s’empilent
travailleurs et rats

je suis le Free Trade
bâti sur l’esclavage
et les servitudes héritées
des coupeurs de cannes
celui des zones franches
maquiladoras
mangeuses d’ouvrières
usées jusqu’à la corde
par les journées de quinze heures
leurs poches vides
leur estomac creux
et consommées elles aussi

comme les huit cents roses
écrasées à Ciudad Juarez

je suis le marché
des guerres civiles
en mon nom tombent
les démocraties
vous êtes libérés
proclame le Titan
en installant un tyran
sur le trône criant
sentez-vous bien libres
d’acheter mes biens
au prix que je vous dicte

sinon
(points de suspension)

Je suis la course
au champignon nucléaire
pour faire peur au voisin
lui voler sa place
sur l’échiquier
aux armes citoyens
je suis la course aux munitions
pour mieux trucider son prochain
Je suis la course à l’espace

vite vite trouvons un autre monde
à vider de ses ressources

4

Je suis le marché
de la bonne conscience
de la charité bien ordonnée
qui commence par soi-même
fondations à gogo
dames patronnesses
rois du pétrole anoblis
nababs au bras de starlettes
brillant de tous leurs feux
dans les bals de bienfaisance
écoutez ces évadés fiscaux
chanter la main sur le cœur

we are the world
we are the people

leur main droite distribue
au compte-goutte
la manne aux indigents
leur main gauche
dissout leurs économies
spécule sur leurs rentes
cache leur magot au Bahamas
détruit leurs syndicats
car il faut toujours se garder

une provision de pauvres
à qui faire la charité

Je suis le marché
des preachers
qui vendent l’éternité à rabais
sous une tente rayée
blanche et rouge
qui condamnent les péchés de chair
qui pardonnent les péchés véniels
moyennant espèces sonnantes
celui des born-again Christians
qui ont oublié le Christ
mais pas le cash

praise the Lord !
vous irez tous au paradis fiscal

Je suis le marché des médias
dont le regard de Big Brother
vous fascine
les feuilles à scandale
qui attisent la haine
envers
ces pelés
ces galeux
ces pouilleux dépouillés
qui tendent la main
mais que fait la police
barrez vos portes
et surtout n’oubliez pas

de donner généreusement
aux dames patronnesses

Je suis le Léviathan
de l’agrobusiness
qui brevette la nature
clone et copie
au nom de la liberté
imposant ses semences
génétiquement merveilleuses
aux familles besogneuses
arrosées de pesticides

5

je suis le marché aveugle
et pourtant j’entends

gémissements de l’ouvrière
sous les coups du contremaître
pleurs étouffés de la fillette
aux doigts saignants
cris des marcheurs
qui défient les gaz
ricanement sec des mitraillettes
dernier soupir
du syndicaliste assassiné
en mon nom encore
tout comme ont disparu

Chico Mendes
Iqbal Masih
Digna Ochoa y Plácido
et tant d’autres

je suis le marché
des volontés qui s’affrontent
de dispute en dispute
ma main devient plus visible
voyez la laine tondue sur votre dos
qu’on vous revend au prix fort
voyez les haillons des ouvrières
des enfants-soldats des parias
voyez sur la grande Toile
ces fils d’araignée qui lient

les humbles tisserandes
à vos robes griffées

je suis le reflet de vos désirs
la somme infinie
de vos gestes
de vos courages
des vos marches
de vos Porto Alegre
de vos imaginations débarrées

pour construire à neuf
des milliards de voix
murmurent tout bas

otro mundo es posible

6

je suis le marché
aux yeux grand ouverts
et je vois
brillant à l’horizon
un étrange New Deal

achat partage
de bon voisinage
pays solidaires
prospérité équitable
maisons vertes
fleurissant partout
abus domptés
nature guérie
la Terre apaisée
la peur vaincue
l’indifférence en fuite
la dignité revenue

étrange
je ne savais pas
que j’avais une âme

et huit milliards de corps

7

Nous sommes le marché
humanité présente et future
force créatrice de l’univers

espace de libertés multiples
lieu d’échanges
odeurs mêlées
épices et fruits
tissus chatoyants
tournoyant aux quatre vents
feux sans artifices
les enfants du village global
courent sautent rient et chantent
sous l’œil joyeux des parents
discussions passionnées
toutes langues confondues

*

Nous sommes le marché

et désormais
nous marchons
ensemble

*

Une version de ce poème a été récitée en public à la Nouvelle-Scène d’Ottawa le 30 septembre 2010, lors du lancement du recueil Haiti je t’aime. la présente version à été remaniée pour l’événement spécial « Occupons Wall Street« 
Pour les curieux, voici la version anglaise ici.

Dites 33…

La savante folle a chaud!

33 degrés Celsius.

La température officielle dans la région de Toronto en cette fin d’août 2010. Ce matin, il fait déjà 28 à 10h30 et on annonce un smog. La température ressentie hier était de 38 degrés Celsius avec le facteur d’humidité. Les fontaines publiques étaient populaires, si on avait le courage de pédaler pour s’y rendre!

Ce qui m’inspire le poème suivant (la nouvelle de la caricature est passée à la radio hier, pour les détails voir ce site de Radio-Canada)

La canicule ayant chanté tout l’été
les industries pétrolières
se trouvèrent fort embêtées
d’attendre la première bise de l’hiver

Alors elles entonnèrent en choeur
leur berceuse habituelle

Consommez en paix
Carburez en paix
Dormez en paix

le climat ne se réchauffe pas, non, non.
Les savants se leurrent
Nos profits nous confèrent
science et vérité infuses

Consommez en paix
Carburez en paix
Dormez en paix

Nada, nada, nada
Rien de grave au Canada

Et si la Terre meurt
Ce sera de causes naturelles

G20 raisons… la suite!

G20 raisons…. de ne pas aimer le G20! (la suite)

image parlante

10. La population dé-capitalisée se sent comme des chiens derrière une clôture qui espèrent que des miettes retomberont de la table du G20.

Site du nouvel observateur

9. J’ai eu moins de temps pour me préparer cette année.

8. La profonde difficulté de nommer TOUS les groupes qui vont manifester leur existence, tant ils sont variés, colorés et nombreux-nombreuses. Les voix sont muliples, et ils sont mieux  de se regrouper pour ces événements. Il y a ceux que je connais un peu: Oxfam, Attac-Québec, Équiterre, les groupes féministes, gais (c’est pas toujours gai pour eux-elles!), écologistes*, ceux que je découvre sur internet, le CLAC … Les seules groupes qu’on ne trouve pas, ce sont les financiers…

*J’ai grandi avec le mot écologie et ne me suis jamais habituée à l’usage du mot « environnementalisme ».

7. Le milliard en coûts. Tiens, voici ce vidéo qu’une résidente de Milton, Jennifer Smith, a enregistré: If I had a Billion dollars… en modifiant les paroles d’une chanson des Barenaked Ladies. (Non, c’t’un groupe de gars.)

6.  Je n’irai pas manifester cette année. Je manifeste en idées à la place. Mais voici deux photos-souvenirs de la savante folle à Québec 2001… manifestant contre la mise en place de la ZLEA.

La savante folle manifeste avec Attac-Québec! Tous à la manif!

5.  Palabres, palabres, et pendant ce temps… Une image frappante du site d’Attac-Québec, datant de 2009. Et le plus révoltant, c’est que la droite fait  tout pour multiplier les enfants vivant dans cette misère… en décriant le planning familial.

La faim, un tueur silencieux

4. Saviez-vous que le G-20 n’a aucune existence légale? Comme le G8, le G20 est une fiction, une association informelle, sans statuts ni personnalité juridique. Leurs résolutions et décisions restent des simples recommandations, sans effet concret tant qu’une institution attitrée légale ne les applique pas.

3. …Et pourtant les décisions qui y seront prises auront un impact sur nos vies et sur nos droits concrets. Comme l’indique Danie Royer, porte-parole de la CLAC 2010 : « Cette rencontre finalisera un des plus grands détournements de fonds jamais vu, c’est-à-dire le transfert de centaines de milliards d’argent public vers les responsables de la dernière récession : banques, fonds d’investissements privés, compagnies transnationales, spéculateurs de tout acabit, etc. »

2. Le déficit démocratique, qui fait naitre un sentiment d’impuissance. Sommes-nous en démocratie, quand le gouvernement  contrôle l’information tel un Big Brother, et que les Conservateurs issus du Reform party disposent de l’immense puissance des grands médias tous alignés sur la pensée d’une certaine « droite conservatrice »?

Consommateur aveugle

Il nous reste un pouvoir: acheter les yeux ouverts…

1. Que ces rencontres ne soient pas encore réalisées par télé-conférence ou projection 3-D. Ca aurait coûté quelques millions  en technologie, mais on aurait épargné un milliard de dépenses en sécurité!

G 20 raisons…

G 20 raisons de ne pas aimer  le G20

La table est mise...
(la table est mise au Métro Toronto Center)

20. Le lac artificiel, une vitrine artificielle de 2 millions. Une photo ici.

19. Le traitement négatif et réducteur que nos médias accordent aux futurs manifestants et protestataires.* Ici, la marhe des Premières Nations contre le G20 qui s’est bien déroulée, et qui ne fera pas la une des médias, évidemment!

* Je fus protestataire lors du Sommet des Amériques dans la ville de Québec, le 21 avril 2001. Les pourparlers visaient à proposer une Zone de libre-échange des Amériques (ZLÉA). Autour de 68 000 personnes ont marché dans la joie et le calme (assuré gratuitement par le service d’ordre des syndiquats) se méritant une petite photo dans La Presse, qui a en revanche consacré quatre pleines pages de photos à la centaine de casseurs.

18. La hauteur de la barrière de sécurité, qui envoie le méta-message que les opposants politiques sont des bêtes sauvages. Une prédiction que les journaux espèrent voir se réaliser, puisque la barrière agit comme une provocation.

17. La liste des sujets importants pour Steven Harper. L’économie* passe devant tout. Après, la santé maternelle et infantile: les femmes qui meurent en couches dans le monde et leurs enfants. Une miette d’environnement (imposée par les autres chef-fes) d’État.  La taxe Robin des bois, elle aussi imposée par les autres pays (ça c’est plutôt une bonne nouvelle)

*“The private sector and governments must work together closely to ensure a durable economic recovery,” citation de John Manley.

16. La liste des sujets exclus par Steven Harper. Entre autres la culture (what?),  l’avortement*, auxquels bien des agonisantes de l’item précédent n’ont pas eu accès. Combien? aucune étude ne s’y est intéressée. On rapporte le nombre de femmes charcutées par des avortements clandestins (70 000 par an dans le monde), mais pas de celles obligées de courir le risque de mourir en couches.

* et la contraception qui éviterait bien des avortements (comme des implants à long terme), n’est pas plus disponible!

15. Le salissage des politiciens provinciaux, soupconnés d’espionnage par le chef du SCRS, Richard Fadden. Lequel, en refusant de donner des noms ou des accusations spécifiques, préfère laisser un nuage de doute planer sur la tête de personnes innocentes*. Je soupçonne une instruction cachée venant de haut plus qu’une paranoia nécessaire pour pratiquer ce travail. C’est une insulte pour les politiciens provinciaux, surtout comparée à un gouvernement fédéral entièrement sous influence… de la droite made in Alberta!
À ces assertions sans fondement, les politicien-nes concernées devraient opposer l’humour: « Bonjour, mon nom est Charest. Jean Charest. »

* Entre autre, Olivia Chow, députée de Trinity Spadina (à Toronto), puisque M. Fadden a mentionné la Chine comme puissance étrangère. C’est un coup très bas qui rappelle à la fois le régime communiste à la Big Brother et le McCarthysme.

14.  Le désert qu’est devenu le centre-ville de Toronto. Aujourd’hui vendredi, les écoles de la ville sont fermées et le transport scolaire annulé.

13. La population policière qui occupe ce même centre-ville, avec la technologie au point. Les journaux applaudissent à chaque arrestation effectuée qui justifie ainsi la dépense.

12. Le B-20, ces puissants gens d’affaires qui ont un accès privilégiés aux chefs d’États.

11. Le sommet des jeunes entrepreneurs triés sur le volet. Une entrevue radio avec l’un d’eux a donné des réponses de politicien calquées sur celles de Steven Harper sur l’aide à la santé maternelle.

Les dix premières raisons… dans l’article prochain, car il y en aurait beaucoup plus à dire!

**********

Les participants au G8 cette année à Muskoka

Allemagne, Canada, États-Unis, France, Italie, Japon, Royaume-Uni, Russie

Les participants au G-20 (tiré de Wikipedia, pour ceux qui cherchent les noms des dirigeants, le site en français ne les avait pas)

Argentina Cristina Fernández de Kirchner, President of Argentina
Australia Wayne Swan, Deputy Prime Minister of Australia
Brazil Luiz Inácio Lula da Silva, President of Brazil
Canada                       Stephen Harper, Prime Minister of Canada (ai-je besoin de mettre un lien?)
China Hu Jintao, President of the People’s Republic of China
France Nicolas Sarkozy, President of France
Germany Angela Merkel, Chancellor of Germany
India Manmohan Singh, Prime Minister of India
Indonesia Susilo Bambang Yudhoyono, President of Indonesia
Italy Silvio Berlusconi, Prime Minister of Italy
Japan Naoto Kan, Prime Minister of Japan
Mexico Felipe Calderón, President of Mexico
South Korea Lee Myung-bak, President of South Korea
Russia Dmitry Medvedev, President of Russia
Saudi Arabia Abdullah bin Abdul Aziz, King of Saudi Arabia
South Africa Jacob Zuma, President of South Africa
Turkey Recep Tayyip Erdoğan, Prime Minister of Turkey
United Kingdom David Cameron, Prime Minister of the United Kingdom
United States Barack Obama, President of the United States

Nations invitées :
Colombia Álvaro Uribe Vélez, President of Colombia
Ethiopia Girma Wolde-Giorgis, President of Ethiopia
Malawi Bingu wa Mutharika, President of Malawi
Netherlands Jan Peter Balkenende, Prime Minister of the Netherlands
Nigeria Goodluck Jonathan, President of Nigeria
Spain José Luis Rodríguez Zapatero, Prime Minister of Spain
Vietnam Nguyễn Minh Triết, President of Vietnam