Archives de Tag: sciences

Grandeurs et misères de la table de dédicaces – 78

.Il faut savoir ce qu'on veut conserver au juste!  Voici donc un aperçu de mes valeurs!

 

Réflexion politique en fin d’élections. Que veux-je conserver?

L’environnement, car sans planète habitable, pas d’économie viable!

La diversité sociale autant que biologique, garante de survie à long terme.

La science et l’éducation, car on aura besoin de toutes les têtes pour résoudre les problèmes surgis du passé, pour faire face aux défis qui nous attendent. (Non, y a pas de piranhas dans le fleuve St-Laurent , mais bien d’autres bébittes exotiques telles que la carpe asiatique menacent ces lieux.)

L’appui aux artistes, aux revues et aux organismes culturels, car sans créativité, sans imagination, où va-t-on?

Artiste "du dimanche" en conserve

Je veux un diffuseur culturel tel que @CBCRadioCanada, car aucun futur « organe officiel du Parti » ne le remplacera ad mari usque ad mare. (Et comme franco-ontarienne, vivant en milieu minoritaire, Radio-Canada est notre bouée francophone! Je suis donc @AmisRadioCanada)

Je suis conservatrice de la dignité humaine, de l’honnêteté, de la liberté des femmes de choisir leur vie.

Je veux retrouver le sens premier de religion, reli+ ion, « relier tout »: construire des ponts entre les gens, multiplier les pains plutôt que les clôtures.

Une BD électorale ici

Publicités

La petite planète au grand coeur… de glace!

Pluton grande resolution_by_lorri_and_ralph_13_july_2015

(Pluton photographiée par les instruments LORRI and Ralph sur la sonde New Horizons, domaine public)

Pluton est techniquement une planète naine depuis 2006 mais ça ne change rien à l’émerveillement en découvrant cette figure géologique si poétique! Les couleurs ont été augmentées car la lumière qui attaint Pluton est une faible fraction de notre ensoleillement… On sent que Pluton a connu des périodes d’activité géologique, et ce coeur enflammé de 2000 km de largeur est sans doute constitué de glace d’azote.

On lui a découvert aussi de nouveaux satellites (Hydre, Nix depuis 2004,  Kerbéros et Styx se sont ajoutés à Charon).

L’émerveillement du moment et la joie de cette image ne doivent pas faire oublier que la sonde New Horizons ait pris 9 ans pour parcourir les 5 milliards de km de route. Le trajet n’est pas une ligne droite: la sonde a suivi une spirale pour profiter de l’effet d’accélération (sling-shot) de Jupiter. Les scientifiques de la NASA et d’autres équipes associées ont mis des années pour soigneusement preparer ce trajet.

Première vision du coeur de glace

(Première image du « coeur » de glace sur Pluton)

La science, ce n’est pas comme au cinéma où tout arrive vite (identification du problème, hypothèse, analyse, essais, solution). La réalité, ce sont des années de préparation, pour un résultat qui scintille à peine quelques secondes sur nos écrans.  Et ceci sans compter les mois et années d’analyse pour mieux connaître les origines du système solaire. Les photos fraîchement transmises par la sonde montrent de hautes chaînes de montagnes et des canyons profonds…

En attendant, voice quelques explications scientifiques ici (et un reportage du réseau RTBF) sur mon plus beau cadeau de fête!

Pourquoi je cours...

Les BD reviennent jeudi prochain (je suis loin de ma tablette électronique!)

Grandeurs et misères de la table de dédicaces – 67

Cette minute a 61 secondes...

.

Il y a une seconde de trop… le 30 juin 2015 !

C’est le  Service International de la Rotation terrestre (quel nom science-fictif!) basé à l’observatoire de Paris, qui l’a décidé.

Avec l’avènement des horloges atomiques ultra précises,  le temps astronomique (la rotation de la terre, aussi appelé temps universel) ne suit pas toujours le temps atomique. La terre n’est pas une horloge parfaite et sa rotation n’est pas invariable : des phénomènes tels que les effet de marée,  des tremblements de terre changent sa rotation.

L'heure telle que lue le 30 juin 2012

Cette heure a 3601 secondes Lire la suite

Grandeurs et misères de la table de dédicace – 65

Les changements climatiques expliqués avec un verre d'eau!   Texte et dessins par Michèle Laframboise

.

Pour en savoir plus :

Pour comprendre nos attentes irréalistes vis-à-vis la science façonnées par le cinéma et la culture du « tout-tout-de-suite »: Pollution et climat: du cinéma à la démarche scientifique.

Pour un usage utile du pétrole (et pour sauver les pétrolières!), voir une solution au casse-tête arctique; pour répondre à des positions « climato-sceptiques » voir La Terre est une balançoire. Pour une carte de la circulation thermohaline (Le Gulf Stream entre autre) , et les impacts éventuels d’un arrêt de cette circulation (résumé: on ne veut pas que ça arrive).

Pour un article plus fouillé sur le Gulf Stream, voir le résumé d’un article publié en 2015 par Jaime B. Palter, du Department of Atmospheric and Oceanic Sciences de l’université McGill : The Role of the Gulf Stream in European Climate (Annual Review of Marine Science Vol. 7: 113-137) 

Pas besoin de faire une tempête dans un verre d’eau: la vraie démonstration, c’est la planète qui va la fournir… dès que les derniers glaciers auront fini de fondre.

le verre à moitié plein ou à moitié vide? Texte et dessins par Michèle Laframboise

Pendant qu’il en reste encore…

L’union Européenne a établi une liste des matériaux qui vont, un jour proche, venir à manquer. Cela concerne nos petits appareils favoris: cellulaires, ordinateurs, tablettes, Wifi, appareil-photos, cadrans, et plein d’autres petits gadgets que nous adorons!

Eh qu'on aime la techno chez nous!

Voici la liste des éléments dont l’accès va poser problème, selon une étude pour matériaux critiques  en Union Européenne. Le rapport complet de 85 pages  est présenté ici: prévoir 53 pages plus 30 pages d’annexes.

− Antimoine
− Béryllium
− Cobalt
− Fluorspar
− Gallium
− Germanium
− Graphite
− Indium
− Magnésium
− Niobium
− PGMs (Platinum Group Metals)
− Terres rares
− Tantale
− Tungstène

Le groupe des métaux apparentés au platine (PGMs) : platine, palladium, iridium, rhodium, ruthenium et osmium.  Ouf! Quel vocabulaire!

Quand une ressource atteint-elle le seuil critique?

Le rapport fait la distinction entre les disponibilités géologiques, technologiques et géopolitique, du point de vue de l’Union européenne.

Disponibilité géologique : cet élément est-il naturellement peu abondant, ou abondant mais les réserves s’épuisent? Sur un horizon de 10 ans qu’estime le rapport, c’est moins les réserves que l’usage grandissant de ces matériaux qui va les rendre « rares ».

Disponibilité technologique : par exemple, le fer (qui n’est pas encore trop rare) est très abondant dans le noyau terrestre… mais on ne possède pas la technologie pour le pomper de ce milieu! (Ce métal  existerait sous forme liquide et sous forte pression). Autre exemple, le « Cercle de feu », une région du nord de l’Ontario riche en  chromite, cuivre, or, zinc et kimberlite, est difficile d’accès. Manques d’infrastructures routières et ferroviaires ainsi que de lignes électriques et d’eau courante…

Disponibilité politique : certains pays possèdent la totalité des mines d’une ressource… La Chine est le producteur majeur des terres rares, et de plusieurs autres minéraux. Il faut se montrer gentil… Le Congo recèle les plus importants gisements de cobalt et de tantale. La Russie elle, contrôle la  majeure partie du groupe « lié au platine ».

Les fusions de compagnies minières vont aussi causer une concentration des extracteurs. Le but (toujours le même) : réduction de coûts et augmentation de la productivité.

Facteur environnemental: Certains pays producteurs peuvent adopter des mesures environnementales qui rendraient plus difficile l’accès à leurs ressources, du point de vue de l’UE qui en a besoin. Comme leur demander de polluer plus serait un tantinet immoral, on cherche des solutions de compromis: substitution et recyclage. Dans le cas du Cercle de feu (Ontario), il faut respecter les droits constitutionnels des neuf Premières nations vivant sur ce territoire.

En pondérant le risque de pénurie avec l’importance économique des ressources, les terres rares arrivent en premier dans les inquiétudes. Voici donc le tableau résultant des éléments dont l’accès devient critique (critical raw materials), additionné de quelques commentaires sur la disponibilité de certains de ces minéraux.

Tableau des minéraux les plus à risque de nous manquer

Mais ce n’est pas tout. Parmi ces ressources rares, se retrouve… le phosphore, dont nous avons déjà parlé, en tant que nuisance (excès des engrais).   Le 17 juillet dernier, la Commission européenne a ajouté le phosphore minéral à sa liste de 20 matériaux rares (Critical Raw Materials).

L'effet d'ajout de phosphore sur un lac: éclosion d'algues.

C’est ici le phosphore en tant que ressource minérale qui commence à se faire rare.  S’il n’est plus employé dans les savons à lessive, il reste en demande pour l’agriculture, surtout en Europe dont les sols sont cultivés depuis, genre, 2000 ans…

Un avion passe…

Un avion passe dans un ciel lumineux auquel les sombres nuages donnent du contraste.   J'aurais pu dire, un ange passe. Je ne peux pas dessiner aujourd'hui. Les événements de la veille à Ottawa, qui me  rappellent d'autres,me paralysent.  L'avion, c'est aussi mon excellent père ingénieur, qui prépare son dernier vol, sans instruments, sans compas, sans carte...

Un avion passe dans un ciel lumineux auquel les sombres nuages donnent du contraste.

J’aurais pu dire, un ange passe. Un de plus qui veillera sur nous…

Je ne peux pas dessiner aujourd’hui. Les événements de la veille à Ottawa, qui m’en rappellent d’autres, m’attristent.

*

L’avion représente aussi mon excellent père ingénieur et pilote, qui m’a transmis son amour des sciences et de la science-fiction. Il peut identifier tout ce qui vole, aéronef ou oiseau!

Le temps de dire les choses…

L'auteure courant aux événements

Même, en courant, je n’aurai pas le temps… pas le temps, comme dit la chanson. Voici chers amis du blogue de la savante folle, les sujets brûlants d’actualité que j’aurais souhaité commenter plus en profondeur, avec réflexion et caricatures. Là, je vous les offre en bouquet. 

Le musellement des scientifiques par Ottawa: Back in USSR !  Ou quand un gouvernement  préfère écouter ses astrologues que ses scientifiques. À ce sujet, rappel de l’affaire Lyssenko: ce scientifique protégé par le régime fut à l’origine d’une théorie génétique pseudo-scientifique qu’il parvint à imposer en Union soviétique pendant la période stalinienne. Un lac très eutrophié de la ELALe Experimental Lake Area, sauvé de justesse par le gouvernement de l’Ontario. Comment pouvez-vous boire un verre d’eau de robinet en toute confiance? Comment peut-on apprendre l’impact à long terme d’un polluant sur nos lac et nos rivières? Par la recherche et l’observation scientifique à grande échelle.

L’étude sur les éoliennes commandée par le fédéral, qui par contre a abaissé les critères environnementaux pour les pétrolières. On croirait que douze hélices géantes font plus de dommages que la destruction totale du paysage et la pollution des rivières voisines des exploitations de sable bitumineux

Le seul scientifique non muselé par Ottawa: Chris Hatfield et son compte Twitter! Ayant une formation en sciences et une bonne forme physique, j’ai longtemps souhaité être astronaute. Toutefois, après avoir pesé la chose, j’ai renoncé au dernier appel de candidatures. Car, même si mon mari avait pu laisser son travail, une savante folle-plus-astronaute aurait eu fort peu de temps libre pour écrire et dessiner, sans compter être présente à la famille! Cependant, ça me console de voir de si bonnes personnes porter haut et fort le flambeau de la science.LaframboiseManifEtroitLe désengagement de l’électorat qui a voté à 50 % en Colombie Britannique, en lien direct avec l’usage abusif des annonces injurieuses (attack ads) et mensongères contre les personnes qui s’engagent en politique. On prétend que « c’est ça qui marche »? Eh bien plus avec moi.
Si on adopte cette escalade, on peut aussi « désescalader » ce processus. Dans nos écoles, on adopte des mesures contre l’intimidation! Et c’est pour cela qu’une classe d’élèves d’Ottawa  écrit au premier sinistre Harper de cesser de recourir à ce type de publicité. « To the kids, she said the ads looked just like cyberbullying, which they’d learned about a couple of weeks earlier. »

Le trio d’excellent essais de Jean-Jacques Pelletier, et particulièrement son dernier sur Néo-Narcisse. Néo-Narcisse résume nos désirs d’extrémiste « soft » et le désengagement dont je parlais. On s’engage, tant que c’est pas trop forçant et qu’on  ne subit pas de conséquences désagréables. Pelletier et son nouvel essai

L’abus du terme « taxpayer » par ceux qui veulent réduire l’État, tout en donnant de généreux subsides aux  compagnies… et en fermant les yeux sur leur évasion fiscale. 21 trillions, c’est des sous… Et considérer les citoyens comme des porte-monnaie ambulants qui ne calculent que leur intérêt à court terme, c’est insultant et réducteur. Et tout le monde en paie, des taxes, quel que soit leur revenu: dès que vous achetez un sac de chips, ou que vous occupez un logement… vous payez des taxes.

– Dans le même ordre d’idées: les taxes qu’on paie au… privé! Les prix franchement abusifs, la corruption dans le secteur de la construction, et que le citoyens repaient. Notre maisonnée qui a payé son gaz naturel 4 fois le prix du marché pendant trois ans… à cause d’un clause de « protection des prix » qui interdisait d’en sortir sans payer d’énormes pénalités. Les prix abusifs en rénovation. – Les spéculateurs qui parasitent l’économie. Cette image parle fort: http://www.filmsforaction.org/watch/inside_job_2010/

– Lévasion fiscales des mégariches… qui redonnent quelques miettes en bal de charité en se targuant d’être des « créateurs de richesses », alors qu’ils ne font que la concentrer entre leurs mains! Ci-bas, une véritable « créatrice de richesse ». Oui, les artistes, scientifiques, modestes travailleur-ses créent la richesse, mais n’en bénéficient pas beaucoup… Le phénomène du trickle-down est en fait un trickle-up vers les agrégateurs de richesses. Artiste "du dimanche" en conserve

– Parlant de ruissellement: l’effondrement d’une usine au Bengladesh à Dacca, le 24 avril 2013, qui a fait plus de 1127 morts  -surtout des mortes – au dernier recensement, pour nos vêtements pas chers. Si nous sommes le « marché », il est temps de souhaiter la liberté et des bonnes conditions de travail… pour tout le monde! Je rappelle Germinal, ce roman d’Émile Zola.

– La disparition prochaine des émissions Dimanche magazine et Classe économique à Radio-Canada. J’espère que ces excellents reportages et ceux à venir vont se trouver un autre « nid ». Et qu’ils resteront disponibles sur Internet.

– Ce reportage BD ahurissant sous forme de fresque, une BD déroulante et déroutante avec des extraits sonores, concernant un bidonville en France…  Ce reportage de Monique Hervo date de 1962 mais vient d’être mis en images. Le plus extraordinaire, c’est d’entendre ces voix des réfugiés enregistrées voilà 50 ans… http://bidonville-nanterre.arte.tv/

– Et… le printemps qui arrive enfin!

Fleurs du prunus exotique

Florilège pour des lacs expérimentaux

Un lac très eutrophié  - photo courtoisie de ELA

Quand vous avez mal quelque part, est-ce que vous consultez votre médecin ou votre astrologue?

Voilà une question qu’on pourrait poser au gouvernement Harper, à la lueur de ses récentes décisions dont le projet de loi 45 « mammouth » qui réduit le financement de la recherche sur les lacs et rivières, à moins qu’il s‘agisse de recherche possédant un avantage commercial. Et qui exclue 99 % des lacs de la protection de leurs eaux et de leurs rives!

Parmi ces décisions, il y a celle de mettre fin aux activités du ELA (expérimental lake Area), la zone des lacs expérimentaux couvre 58 lacs en Ontario  qui ont aidé à démontrer les effets à grande échelle de divers polluants chimiques. Situés dans le comté de Kenora, ils ont permis entre autres de démontrer l’effet du phosphore sur l’eutrophisation des lacs. Cette mission de protection du public fait-elle le poids contre une vision purement commerciale de la recherche ?

Lac 226 après deux mois de fertilisation. La photo a fait le tour du monde !

Cliquer ici pour un détail agrandi des deux parties du la 226

Comme je l’ai indiqué dans un autre article, la recherche scientifique est un processus long et ardu. Elle implique non pas un chercheur seul dans son laboratoire mais plusieurs équipes multidisciplinaires. contrairement aux à nos attentes de tout tout de suite », la recherche prend des années et demandes plusieurs échelles : depuis les essais en éprouvette de laboratoire aux expérimentations sur grande échelle. en passant par les étapes de vérification des données, consultations des pairs, publications dans revues scientifique avec comités de lecture…

L'enquête sur le rôle du phosphore a été beaucoup plus longue que ce dessin le suggère!

Avec un budget de fonctionnement de 2 millions par année, le ELA est beaucoup moins cher que les milliards accordés en subvention aux entreprises de sables bitumineux. Des milliers de personnes s’opposent à cette fermeture. Mais leur voix tombe-t-elle dans l’oreille d’un sourd?

Je n’apprécie pas qu’on affaiblisse ce pays et sa population en lui retirant une à une les balises de protection scientifiques. Car qui croire ensuite? Votre médecin ou votre astrologue? 

Bref, les scientifiques qui tiennent à protéger les eaux fraîches et la recherche fondamentale cherchent désespérément un milliardaire désoeuvré. Ou bien faut -il lancer un projet Kickstarter pour les Lacs?

Baie Georgienne - nos eaux douces, un trésor menacé par l'ignorance

La zone des lacs expérimentaux représentent un effort collectif pour mieux comprendre les procédés naturels et l’impact de nos activités sur les eaux fraîches et leurs myriades d’habitants. C’est un livre qui doit rester ouvert, comme les esprits avides de connaissances.

Ce mouvement de protestation pourrait aussi s’appeler Ignorant no More.

* Annexe *

Faute de temps pour développer ce sujet, je dresse la liste de sites utiles, de même que le site Sauver ELA.

Fight to save Experimental Lakes Area runs its course (http://www.kenoradailyminerandnews.com/2013/01/02/fight-to-save-experimental-lakes-area-runs-its-course)

Une réflexion fouillée par un scientifique paléogéographe, partie un et deux

Attention Bryan Hayes: This water issue hasn’t gone away (https://www.sootoday.com/content/news/details.asp?c=51916)

Liste des députés fédéraux – trouvez votre circonscription!

Le groupe Facebook pour soutenir le ELA. https://www.facebook.com/groups/saveela/

Quelques sujets de recherche entrepris avec les lacs expérimentaux depuis 1968:

pollution par les fertilisants et éclosions d’algues bleues
impacts des  “pluies acides” sur les lacs
restauration des lacs acidifiés
impacts d’inondation de réservoir
sources de mercure toxique dans les poisson
impacts des “changement climatique” sur les lacs
renouvellement de la végétation riveraine
impact de composés hormonaux mimics
impacts de l’aquaculture

Pollution et climat: du cinéma à la démarche scientifique

En parallèle à mes activités d’écriture, je garde un oeil collé (mais pas trop) sur l’actualité et les sciences. Ce qui me permet d’observer les jeux des « controverses » qui agitent les médias face aux symptômes du réchauffement climatique.

Mentalité à tiroirs : Climat et pollution ne sont pas séparés

Les deux tiroirs

La dernière tendance dans le déni du changement climatique est arrivée: un article du The Globe and Mail dit aux écologistes de se la fermer, euh … « se concentrer sur les vrais problèmes» (la pollution, le smog, la perte des habitats naturels) au lieu du réchauffement de la planète qui est trop compliqué pour qu’on y applique une solution simple. On encourage les lecteurs soucieux de l’environnement de séparer le bon grain de l’ivraie.

Cette assertion suppose l’existence de deux tiroirs distincts: l’un appelé «climat» et l’autre «pollution», qui ne peuvent pas être ouverts en même temps. Lire la suite