Arc-en-ciel de brume

 

EnCourant2

En courant très tôt dans la campagne le 11  août dernier, j’ai eu la chance d’observer ce curieux phénomène météorologique.

Je courais sur une petite route, faisant des circuits de 3 km. Des nappes de brume matinale flottaient au-dessus des champs de foin, un grand espace dégagé.  Puis le soleil s’est levé, et en lui tournant le dos, j’ai eu cette merveilleuse surprise!

Un arc-en ciel de brume (un arc blanc selon Wikipedia) demande des conditions particulière illustrées ici. J’avais la brume devant moi, et les rayons du soleil horizontaux dans mon mon dos. Mon dessin d’explication d’un arc-en-ciel est moins détaillé que ce schéma de René Descartes, tracé en 1637, tiré de son Discours de la méthode qui pose des bases de la pensée scientifique moderne.

Ce qui étonne c’est la taille apparente de cet arc-en-ciel, très petit, un peu comme un arc-en-ciel de fontaine publique. Et son absence de couleurs: c’est un arc-en-ciel plutôt épais, et blanc.

J’ai couru un km pour aller chercher un appareil, mais revenu sur les lieux, il n’y avait plus de moment à immortaliser! La brume s’était levée et le soleil, rendu plus haut dans le ciel, n’offrait plus cet angle favorable.

Cet aspect aussi remarquable qu’inusité est lié à une question de grosseur. Les gouttelettes en suspension dans le brouillard (sous 0,05 millimètres) sont beaucoup plus petites que les gouttes de pluie (1-2 mm) donc il y a plus de diffusion et moins de diffraction: elles génèrent des couleurs amoindries.

Selon la NASA qui nous offre cette photographie:

« Les gouttes dans la brume sont si petites que l’aspect quantique de la longueur d’onde mécanique de la lumière entre en jeu et amoindrit les couleurs qui seraient créées par de plus grosses gouttes d’eau de pluie, celles-ci agissant comme de petits prismes qui reflètent la lumière du soleil » (ma traduction).

Un petit cadeau de la nature que seuls une coureuse et des chevaux ont pu observer!

Pour les artistes, les tons de gris de cette BD ont exigé quatre couches distinctes dans Manga Studio. Je règle les couches de tons gris à « foncer davantage »(darken)  tandis que la couche de brume palissait (lighten) les autres couleurs.

Avez-vous avez été témoin(s) d’un phénomène semblable?

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s