Grandeurs et misères de la table de dédicaces – 79

Chers  fans et collègues artistes,

Cette semaine je suis à l’extérieur du foyer, loin de ma table à dessin, de mon ordinateur  et de ma tablette graphique. Je vous offre donc la scénarisation du gag, libre à vous de le dessiner sur papier ou dans votre tête!

Grandeurs et misères de la table de dédicaces – 79 -SCÉNARISATION

TITRE: Répliques à calories vides

.

CASE 1

 INTÉRIEUR plan moyen:  Un salon du livre bondé, deux auteurs seuls à leur table de dédicace. Un auteur qui monte, la quarantaine, faux look rebelle, pinch assumé, tenue décontractée, pantalons chinos à poches, blouse en jeans. À la table voisine, la savante folle, cheveux aux épaules, nez pointu, tenue de salon, gilet  rouge, pantalons noirs (comme un bonhomme en rouge des vieux Star Trek).

L’AUTEUR, tout enthousiasmé, se tourne vers sa voisine,  un livre en main.

AUTEUR: Heille, tchèque mon dernier livre, c’est l’histoire d’un gars qui se tanne de sa p’tite vie bourgeoise, ça fait qu’un jour, il décide de se libérer de son carcan.

SAVANTE FOLLE   (PENSÉ ): Me semble que j’ai déjà lu ça kèk’ part…

.

CASE 2 :
La SAVANTE FOLLE feuillette le livre pendant que l’auteur poursuit son diatribe

AUTEUR: Ca fait qu’il lâche tout: sa job, sa bonne femme, ses enfants, pour partir à l’aventure su’a route. Pis là il rencontre une fille délurée qui fait de l’autostop et…

.

CASE 3

Même position, la SAVANTE folle remet le livre sur le stand.
SAVANTE FOLLE:  Je trouve que cette histoire est bourrée de clichés

L’AUTEUR (piqué):
Oui, mais moi je vends, tandis que toi tu dessines juste tes histoires de fille!

.

CASE 4 

Plan coupé à la taille. La SAVANTE folle fronce les sourcils mais reste civile.

SAVANTE folle:
(BULLE 1) Pourquoi tu dis « de fille? » Toi tu te considères universel?
(BULLE 2) Tous tes héros sont des hommes dans la quarantaine, blanc hétéros. Quant à tes persos féminins, ils sont minces, dans tous les sens du mot!
(BULLE 3) Bref, tu serais pas un peu sexiste/homophobe/raciste?

.
CASE 5

Les deux auteurs sont levés de leur tables et se toisent.

L’AUTEUR (offusqué d’une telle accusation):

(BULLE 1) Chuis pas raciste/sexiste/anti gays, tu sauras!

(Bulle 2)  D’ailleurs, j’ai plein d’amis gays!

.
CASE 6   

La confrontation s’envenime.

SAVANTE folle (bras croisés, sourire triangulaire typique):

(Bulle 1) Ah oui? Plein d’amis gais?
(Bulle 2) Nomme-moi en donc trois.

AUTEUR : euh…

.
CASE 7  

La savante folle décroise un bras et  montre trois doigts presque sous le nez de l’AUTEUR.

SAVANTE folle : Si t’as plein d’amis gais tu peux surement en nommer trois. OU deux.

AUTEUR (commence à suer, regarde ailleurs) : hum, hem…

SAVANTE FOLLE : Ca veut dire que ta réplique était à calories vides! Comme le gars qui répond « certains de mes meilleurs amis sont juifs ».

.
CASE 8

L’auteur gêné passe une main dans ses cheveux.

AUTEUR : Ben non, c’est jusque j’m’en souviens pus…

SAVANTE folle (grand sourire plein de dents pointues): Ah tu te souviens pas de tes amis!

.

CASE 9

Le ton monte, ce qui attire le public vers leurs tables

SAVANTE folle (faisant un large geste du bras): C’est quoi l’amitié pour toi?

AUTEUR: En tout cas c’est pas de parler à des maudites fati-Kantes féministes « politiquely correct »  comme toé!

.

CASE 10

Les deux se font face, rouges, nez arrondi à nez pointu, devant un arrière-plan de public friands de confrontation (certains avec des téléphones intelligents)

SAVANTE FOLLE (rouge): En tout cas, moé chuis POLIE!

AUTEUR: t’as pas la « drive créatrice » qu’un homme comme moi!

UN BADAUD (à voix basse à son voisin): Tu les connais-tu, toé?

SON VOISIN (à voix basse): non mais ils ont l’air passionnés!

.
CASE 11

Plan moyen des deux tables vues de face, public de dos.  Les deux auteurs n’ont plus le temps de ses chicaner car deux longues files se sont formées devant leurs tables: une file de gars caucasiens en coat de cuir dans la 40aine, et une file de gars et filles de toute races et allures dans celle de la savante folle.

SAVANTE FOLLE (avec un grand sourire ):  c’est à quel nom?

UNE FILLE (avec une coupe de cheveux ras genre « Unité 9 »): c’est pour ma chum, Alicia.

Un gars viril dans la file de l’AUTEUR:   Heye, toé, man, tu l’as l’affaire!

UN AUTRE (dans la même file):  Faut pas laisser les bonne femmes pis les étranges nous dire quoi faire.

AUTEUR (finalement heureux) : C’est 21.95$ .

.

EPILOGUE

CASE 1

Le salon ferme.  Les auteurs ramassent leurs affaires.

VOIX DÉSINCARNÉE du SALON: Chers visiteurs et exposants, le Salon de Montréal fermera ses portes dans quinze minutes.

SAVANTE folle (avec son air blasé): Ouain. Pas pire comme journée.

AUTEUR:
(BULLE 1) T’avais raison, c’est vrai que la chicane fait vendre.

(BULLE 2) Les gars de 4-Chan m’ont même passé une entrevue.

.
CASE 2 

Les lumières s’éteignent. Les deux auteurs marchent côte à côte, de dos. Ils se font un High Five.

BRUITAGE: Clap!

SAVANTE FOLLE: On refait le coup au Salon de L’Outaouais?

AUTEUR: You bet!

.

FIN

Pour les angles et prises de vues, amusez-vous!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s