Partager sa lumière

Le dernier jour du salon du livre de Toronto coïncide avec le triste anniversaire du 6 décembre 1989: voici 25 ans que 14 petites chambres sont restées vides…
L’humanité (ses deux moitiés!)  progresse à très petits pas, en avant et en arrière.
Je suis devenue féministe sans « mais ». Les experts et medias ont longtemps refusé de nommer cette violence haineuse envers les femmes. On l’a cachée sous l’acte de folie solitaire, ou sous l’accès légal à des armes puissantes. Le 6 décembre a été une sinistre convergence de ces trois cercles vicieux.
Le sexisme a toujours de bons alibis.
J’ai parlé de poison mental, de la prison des préjugés qui conduit à la violence. Sortie de Polytechnique avec mon diplôme, je suis entretemps devenue ingénieure des mots, bâtisseuse de ponts entre les gens.
Je propage et encourage la biodiversité sociale pour faire face aux défis qui nous guettent.
Noël approche. Je vous souhaite de partager votre lumière pour construire une société où il fait bon vivre. Chaque petit geste compte : je compte sur vous pour doucement construire des ponts et tricoter une humanité plus serrée!
décorer notre coeuy

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s