Grandeurs et misères de la table de dédicace – 37

Les Fans Militaires - commémoration du débarquement en Normandie

Il y a 70 ans, le 6 juin 1944, arrivait le Jour J du débarquement de Normandie

Les Canadiens y ont joué un rôle important, débarquant sur la plage de Juno près de Coursol-Sur-Mer. Environ 110 navires de guerre canadiens y ont participé (liste ici). Les Canadiens morts lors du débarquement sont enterrés au cimetière militaire canadien de Bény-sur-Mer. Les pertes totales des Alliés (débarqués en plusieurs points) ont été évaluées à 10 500 soldats à la fin de cette journée.

Débarquement des Canadiens à la plage de Juno, 6 juin  1944

 

Mon grand-père, Jean-Paul Laframboise, cartographe de son état, avait participé aux deux guerres mondiales. Il se trouvait en Angleterre à ce moment comme formateur. Pour plus d’infos, allez consulter le site internet des Forces et des archives audio visuelles.

L’anecdote « dessine-moi un F-18 » s’est vraiment produite telle que décrite, seule la dernière case est le fruit de l’imagination. (Weinberg, le dessinateur de Dan Cooper, en dessinait beaucoup!) Quand on songe à l’âge vénérables des F-18, ça vous donne un indice sur l’âge de la BD d’origine!!!

Les fans militaires étaient au départ un clin d’oeil à Avary, le créateur des Vandoos. Les Vandoos sont le Royal 22e Régiment illustrés avec humour, et l’auteur dans un style d’une grande maîtrise, y relate les aventures des militaires dans diverses situations. Ce n’est pas facile de faire de l’humour avec la guerre, mais Avary y réussit presque aussi bien que Les Tuniques Bleues de Cauvin et Lambil.

Je suis toujours pacifiste, surtout quand on voit à quel point des milices armées peuvent injecter du trouble partout (à l’instigation de marionnettistes bien à l’abri). C’est rare que des guerres soient justifiées. La plupart naissent de la cupidité ou du désir de dominance. Une tonne de romans uchroniques explorent un monde entièrement dominée par l’idéologie des nazis si l’Allemagne avait gagné la guerre. L’engagement et l’implication du Canada et des USA ont été une réponse à cet excès, le plus proche de ce qu’on peut considérer comme une guerre justifiée. Le débarquement a marqué le début de la fin d’un régime assoiffé de pouvoir.

C’est facile d’en parler devant le rétroviseur de l’histoire, mais ceux qui débarquaient sur les plages ne savaient pas combien de temps durerait cette guerre. Par contre, ils savaient que leurs pères ou grand-pères engagés en septembre 1917 croyaient être de retour avant les Fêtes… ce qui ne fut pas le cas. Des pays entreprenant une guerre « courte et victorieuse » s’y sont souvent cassés les dents! 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s