Image

Mon 15e roman est arrivé!

Mon 15e roman est arrivé!

Mon nom, c’est Marguerite-Anouk Morand.
Dites Margot, c’est plus court.
J’ai 14 ans, j’aime la crème glacée menthe et chocolat, les Space Girls, le ballon-volant quand je pouvais jouer, et les romans. Tous les romans. La docteure Lisette trouve que je lis trop…
Ce que je souhaite par-dessus tout? Voir le printemps.

*

Margot accepte mal le cancer qui lui a dérobé ses forces. Surnommée « la reine » par une patiente férue d’histoire, Margot observe la faune colorée du Centre Baptiste. Or, des morts suspectes ébranlent le fragile lien de confiance entre malades et soignants. Qui est ce personnage que dessine le petit Jocelyn, muet? Et que cache le passé de Magico, le clown qui les visite chaque mardi?

Margot découvre vite que ses romans policiers ne contiennent pas toutes les réponses. Comme la reine historique, elle devra tout risquer pour protéger un innocent.

Ce 15e roman est le premier de tous mes livres qui n’est pas de la science-fiction-qui-fait-peur-aux-critiques. La SF demeure quand même ma saveur de crème glacée littéraire favorite, mais je goûte à tous les genres pour habiller mes histoires!

Ici, j’ai voulu explorer les hauts et les bas du milieu hospitalier que ma mère, diététiste, a bien connu. C’est à elle, Thérèse Lorrain, que je dédicace ce roman d’ailleurs. J’ai reçu des conseils précieux de deux médecins, Valérie Bédard et Alain Vadeboncoeur, qui ont répondu très vite à toutes mes questions urgentes! S’il reste des erreurs, ce sont les miennes, ou bien des libertés que j’ai prises (le centre Baptiste n’existe pas). J’ai mis une emphase particulière sur les préposés aux bénéficiaires et les bénévoles, qui sont l’huile sur laquelle roule l’administration… Et l’inspecteur Montfort évoque une sérieuse lutte des franco-ontariens!

2014 marque aussi le 20e anniversaire du film La reine Margot, avec Isabelle Adjani dans le rôle-titre, réalisé par Patrice Chéreau (qui nous a quitté l’an dernier, hélas). C’est aussi le 60e anniversaire de la version de 1954, réalisé par Jean Dréville en 1954, mettant en scène la grande Jeanne Moreau, et… le centenaire du film de 1914 réalisé par Henri Desfontaines!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s