Les joies de la dédicace

Pour se préparer au salon de Montréal… un gag qui m’est vraiment arrivé, voila quelques années.

Le fan sans le sou...

 

(Mais c’était pas un Blueberry qu’il avait acheté!)

3 réponses à “Les joies de la dédicace

  1. Ça se passait dans le temps où je faisais seulement des BD… Mais ce n’est pas très différent pour les romans!

  2. Oh non, ce n’est pas différent pour les romans. Tu as raison ! «Y a l’air cool ton zone frousse. Y est combien ? 9,40 avec les taxes ? Ah, j’ai pu une cenne. J’ai acheté des Passepeurs !» Hahaha !

    • En effet, Yanik. Mes premiers romans étaient à côté du présentoir des Harry Potter… Et les jeunes achetaient plein de go-gosses HP (les épinglettes, le calendrier, le stylo…) et s’arrêtaient *ensuite* à ma table avec ce même refrain!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s