Clichés du TCAF

Le Toronto Comics Arts Festival vient de se conclure et j’ai attendu de classer ces quelques photos.
Ambiance du TCAF
Ambiance du TCAF au Toronto Reference Library
Pour moi et tous ceux qui ont participé au TCAF 2007 dans un une série de petits locals encombrés ou on se pilait sur les pieds, le choix de la bibliothèque de Toronto (Toronto reference library) sur la rue Yonge constitue un changement bienvenu! Tout le monde se trouvait sur le même plancher, dans un espace aéré. Les bénévoles étaient très disponibles, beaucoup viennent du Beguiling, un comic shop très diversifié de Toronto. Tara Tallan

Tara Tallan signant joyeusement!

On voit ici Paul Roux qui découvre ma voisine de table, Tara Tallan, auteure de la saga Galaxion. On peut surtout apprécier la vastitude des lieux. Ma grande joie a été d’avoir Tara Tallan comme voisine de table. On a le même style (résolument manga, overground et accessible) et cela fait plus de 10 ans que je suivais l’évolution de son style. Et en plus, elle reste dans la région de Toronto! J’ai eu la chance d’avoir parlé à beaucoup de francophones. Et même Michel Rabagliati a fait son tour dimanche!

The General's GardenThe General’s Garden

Je lancais mon dernier ouvrage, The General’s garden, (Le jardin du général) un petit comic de 24 pages en style manga laframboisien, destiné à un jeune public. (La version francaise sort bientôt chez Fichtre).  J’ai eu un petit moment de gloire avec le site du National Post qui a publié des interviews rapides. Parmi les invités, le plus attendu était Scott McCloud, l’auteur et théoricien de la BD dont les trois livres (Understanding, Reinventing et Making Comics) ont aidé beaucoup d’artistes dans la compréhension de leur démarche. Je lui dois beaucoup, et j’avais vraiment peur de le manquer, car, croyez-le ou non, j’ai signé et signé à tour de bras! * La savante folle devenue une fan finie de Scott!

La savante folle rencontre enfin Scott McCloud, extrait d’une conversation hautement intellectuelle de ma part…

C’est souvent comme cela quand je rencontre des auteurs qui m’ont marquée. Heureusement, Scott est super gentil et très compréhensif!  Et il concilie travail-famille, car il voyage avec son épouse Ivy, qui tient un blog, et ses deux jeunes filles (une qu’on entrevoit derrière Scott). Je viens de lui acheter ZOT! sa compilation de 600 pages de ses BD autopubliées à l’époque. Comme j’avais mes signatures à continuer, je n’ai pas pu lui parler longtemps…

Puisque nous sommes dans une librairie, je ne saurais passer sous silence la présence de James Turner, mon voisin de table à la TCAF 2007, auteur de Rex Libris, bibliothécaire de choc! James Turner et son héros, Rex Libris, bibliothécaire de choc!

James Turner à sa table, avec une figurine de Rex Libris!

James est un auteur qui travaille entièrement à l’ordinateur et réalise d’intéressants effets. J’attends sa prochaine compilation avec plaisir.

Les autres belles rencontre furent avec Jim Munroe et Salgood Sam, deux que je n’avais jamais vus en personne! Leur opus s’appele Therefore Repent, une réflexion sur des croyances trop littérales de la Bible, et quel genre de monde cela nous réserverait si c’était vrai…

Matt Kindt: son livre _superspy_ m’intriguait. Je l’ai acheté.

Shannon Gerard: Sword of my mouth: dans l’univers de Therefore Repent!

Jason Marcy (« Hairy bald guy books », son nom de maison d’édition le décrit très bien aussi!) Je l’ai croisé le samedi matin, et j’ai acheté une de ses autobio.

Ma plus grosse brique : Local, une compilation de douze BD par Brian Wood et Ryan Kelly, de Oni Press, 300 pages, reliure cartonnée très dure. Encore plus lourd que la brique de 600 pages de Zot! Comment j’ai réussi à revenir chez moi  avec tout ce bagage par le transport en commun? En marchant tran-quil-le-ment au métro, puis en prenant le Go bus, aux bancs très comfortables…
L'auteure courant aux événements

L’auteure courant aux événements

*En effet, avec mon dernier livre au prix très abordable, j’avais aussi imprimé deux mini-comics (une page 8.5 par 11 pliée) pour lequel je demandais une contribution volontaire de 5 ou 10 sous… (autrement, les gens jettent les pages obtenues trop facilement!) Comme beaucoup de gens me donnaient plus, cela a aidé à rembourser le prix de ma table de vente!

Publicités

Une réponse à “Clichés du TCAF

  1. Pingback: My new comic book is out in two languages « Echos of a Sunday artist

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s