Les amoureux égyptiens

Voici la chose qui m’a le plus émue quand j’ai visité le Musée du Louvres. (Non, ce n’est pas la Mona Lisa, cachée derrière une triple vitre protectrice et un mur de dos de touristes.)

Couple en Bois, Louvre

C’est une petite statue de bois, de 50-60 cm de haut, qui date de l’Ancien Empire, 6e dynastie, 2350 – 2200 av. J.-C. (Voir le site du musée du Louvres pour plus d’infos. )

« Les deux personnages sont debout, côte à côte, la femme à la droite de l’homme. Beaucoup plus petite que lui, selon les conventions de l’art égyptien, la femme se tient légèrement en retrait et enlace tendrement son époux par la taille. Il s’agit du seul couple connu sculpté dans du bois, matériau beaucoup plus fragile que la pierre et donc moins bien conservé, daté de l’Ancien Empire. Une étude détaillée de l’ensemble montre même que l’homme et la femme sont sculptés dans le même morceau de bois d’acacia avec quelques pièces rapportées, dont l’avant-bras gauche de l’homme. »

Je n’avais pas lu cela quend je l’ai vue en 1993. D’abord parce que les gens y avaient des expressions très naturelles. On ne sait pas de qui il s’agissait, car la pièce a été probablement séparée de son socle. C’est extraordinaire que le bois de cette pièce se soit conservé pendant plus de 4000 ans!

J’imagine que voila 4000 ans, ce couple, dans la vingtaine, marchait le soir sur le bord de l’eau. La femme a l’air d’avoir entendu un bruit inquiétant. Quelque chose a bougé, un froush-froush dans les roseaux!

L’homme a levé son bâton (disparu de la sculpture) et regarde vers la source du danger.  Un rongeur? Un crocodile? Un chacal?

J’ai fait le tour plusieurs fois. L’attitude de la femme qui passe son bras sur la taille de son mari est d’un tel naturel que j’ai du mal à imaginer le sculpteur qui fait poser un couple (Tiens-la comme ca, ton avance ton pied, toi regarde un peu sur le côté…)

C’est une pièce tellement émouvante, mes amoureux de bois,  que je suis retournée le lendemain au Louvres pour la revoir, et passer plus de temps avec les oeuvres d’artistes moins connus.

C’était ma minute culturelle! Et salut aux amis parisiens qui peuvent voir cette petite pièce dans la salle égyptienne…

Publicités

Une réponse à “Les amoureux égyptiens

  1. Bonjour,

    Je me présente, je m’appel Latyr Niang et je suis le nouveau directeur du Polyscope pour l’année 2008/2009. Je suis tombé par hasard sur plusieurs de vos publications en procédant à l’archivation des anciens numeros du journal. Etant moi même amateur de bandes dessinées, vous imaginez ma surprise en voyant vos planches. J’aimerais, si votre emploi du temps vous le permet pouvoir vous rencontrer afin d’effectuer une entrevue qui sera publiée dans le Polyscope en début d’année scolaire. J’aimerais aussi vous demander quelques conseils, car je nourris aussi le rêve d’éditer un jour une de mes oeuvres. J’espère en tout cas pouvoir vous renconter bientôt !
    Au plaisir,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s