Le premier Salon du livre de Timmins

La ville de Timmins, fondée en 1912, abritant deux grandes mines d’or et 42% de francophones, vient de terminer son premier salon du livre, qui se tenait les 22 et 23 avril dernier.

 

2005-05-03 la bibliothèque de Timmins... avant son ouverture officielle!

2005-05-03 la bibliothèque de Timmins… avant son ouverture officielle!

Photo prise de la bibliothèque de Timmins juste après sa construction e n2005, mais avant son ouverture officielle. C’est pour cela que vous ne voyez pas de lecteurs sur ces confortables sièges! On voit mieux l’architecture intérieure.

Le Salon s’est tenu dans la superbe bibliothèque municipales de Timmins, aux hautes colonnes d’épinette et aux poutres arborescentes, les grandes vitres laissant entrer le soleil, et des canots, dragons suspendus sous le plafond.

Les auteurs passent à tableDaniel Marchildon, Claude Forand, Michèle Laframboise (en gilet scout) et André Paul.

C’est la première fois que j’étais l’invitée d’honneur d’un événement littéraire. Enfin, Nous étions quatre: trois auteurs m’accompagnaient, chacun s’adressant à différentes tranches d’âge.

Auteurs derrière la bannière de  Timmins 2008Les 4 invités (André Paul à gauche) derrière la bannière du Salon du livre de Timmins.

Claude Forand de la région de Toronto a remporté le prix des lecteurs 15-18 ans de Radio-Canada et Centre Fora, avec son roman policier _Ainsi parlait le Saigneur_ (jeu de mot!). Daniel Marchildon, de Penetenguishene, fut finaliste à ce prix avec _Une tournée d’enfer_.  (La 3e finaliste étant moi avec _La quête de Chaaas_). André Paul, après une vie aventureuse incluant une carrière de garde du corps, s’est mis à écrire et dessiner pour les plus petits, avec sa série sur les jours de la semaine, inspiré de ses enfants.

Voici un document inédit qui prouve que nous sommes des écrivains sérieux.

Duel devant la librairie de Timmins. Claude Forand va dégainer…

 Claude prêt à dégainer... Pow! Pow! POw!

Gare au Blackberry à six coups!

Son blackberry et son cellulaire sèment la terreur… (ou était-ce son appareil-photo?)

J’ai eu la joie de partager mes ateliers avec les jeunes de 7e et 8e années, sur place et à l’école secondaire Thériault.  Et de marcher le long du lac Gillies, encore glacé.

 Michele Atelier explique le club-sandwich Atelier à l’école secondaire Msgr Thériault. J’explique le club-sandwich d’intrigues. Ça donne faim.

Le second soir, des prix d’un concours de BD et de textes étaient décernés, et on m’a demandé de dire un petit mot pour lier les deux. Puisque je suis écrivaine et dessinatrice. J’étais bien gênée mais finalement, j’ai regardé les gens, et j’ai félicité tous ceux qui ont participé. J’ai parlé de dessin marié aux mots, et que chacun et chacune doit sans cesse chercher à s’améliorer et à faire des efforts pour découvrir le style graphique qui reflète le mieux leur nature.

La remise des Prix

La remise des Prix

Remise des prix littéraires. Bravo à tous les participant-e-s! Notez les belles poutres arborescentes et la luminosité des lieux. On y passerait des heures de plaisir à lire.

Remise des prix littéraires

Je souligne le travail patient des bénévoles qui ont participé à cet événement, particulièrement Louise Taillefer, Simon Fecteau,  Doris Bouchard, Émiline Deschènes et Nathalie Bisson, notre chauffeure attitrée!

Merci et à la prochaine!

Publicités

Les commentaires sont fermés.