Archives de Tag: bande dessinée

Grandeurs et misères de la table de dédicaces – 52

L'impératrice (et pilote de F-18) créée par Jane Tremblay, fait une apparition flamboyante dans le salon du livre! Disons que cette rencontre ne va pas sans étincelles!

On ne croyait pas y arriver… mais le voilà, le 52e gag. Plus d’un an (si on compte les pauses) de publications des Grandeurs et misères de la table de dédicaces!

Et un clin d’œil à ma consœur Jane Tremblay et sa sinistre impératrice!

Grandeurs et misères de la table de dédicace – 51

Le grand décompte des Grandeurs et misères de la table de dédicace! par Michèle Laframboise, écrivaine et auteure de BD de l'Ontario

Le grrrrrrand décompte des 12 phrase les plus stu... surréalistes que les auteurs entendent lors d'événements littéraires. Pas toujours drôle et aux antipodes du prix Nobel qui vient d'être décerné en littérature, mais ça fait du bien d'en rire!

Pour fêter un an de publications des Grandeurs et misères de la table de dédicaces, voici le grrrrrrand décompte des 12 phrases les plus stu… surréalistes que les auteurs entendent lors d’événements littéraires. Pas toujours drôle et situées aux antipodes du prix Nobel qui vient d’être décerné en littérature, mais ça fait du bien d’en rire!

Une première publication de ce gag a fait la couverture du fanzine MensuHell no 49. Quelques questions ont rapport avec la BD, mais les écrivain(e)s s’y retrouveront facilement.  D’autres questions spécifiques pour mes collègues de la plume et du clavier se retrouvent dans les autres gags. Sentez-vous libres d’en suggérer des inédits!

On y reconnaîtra des personnages des auteurs mentionnés. Oui c’est bien notre Céline nationale au numéro 4, et je peux garantir que son mari ne dira jamais la numéro un (parce qu’il sait ce qu’il veut).  Et on notera que les films des Wachowski m’ont beaucoup touchée…

Grandeurs et misères de la table de dédicace – 49

La table mal située, une autre joie séances de signatures!

Tous les auteur-es vont trouver qu’ils ou elles sont mal placés… L’organisation de l’espace est un art délicat pour les organisateurs des salons du livre! Il faut s’entendre avec les grandes maisons et les distributeurs, comme Prologue qui diffuse mes livres au Canada.

Ce gag porte le numéro 49. Il a été modifié et retravaillé. On pourrait cependant augmenter le nombre d’années depuis que je suis une dessinatrice de la « relève »…

Grandeurs et misères de la table de dédicace – 48

Le fan prévisible  dans toue sa splendeur! un comic par Michèle Laframboise

Un nouvel essai en tons de gris. À force de faire les événements, on finit par connaître toutes les répliques par coeur! Ma préférée est l’avant-dernière: changer le nombre de kiosques selon la taille de l’événement: salon de Montréal 800+, salon de Québec, 500+, salon de Paris… 1700+ kiosques  en 2008!

(En passant, je déteste quand des fans tiennent une BD d’une seule main!)

Grandeurs et misères de la table de dédicace – 46

 

Le signal d'alarme fou!  Anecdote inspirée d'un fait réel.

Bientôt revient la saison des salons du livre! Toutes sortes d’événements viennent perturber le cours des séances de signatures.

Le signal d’alarme fou s’est vraiment déclenché lors d’un salon. Quand cette alarme stridente a retenti, une voix nous avertissait qu’il s’agissait d’un problème technique, nous demandait de rester calme et nous garantissait que la situation retournerait bientôt à la normale. C’était un an après les attentats du 11 septembre et la crainte du terrorisme s’était inscrite dans nos gènes de nord-américains (pour le reste du monde, ça l’était depuis longtemps).

Lire la suite

Grandeurs et misères de la table de dédicace – 45

L'acheteur inconscient...

 

Que faire des godasses? Les donner à un organisme charitable!

Les informations sur les salaires datent un peu. Le 11 sous de l’heure était gagné par des ouvrières russes dans une usine de vêtements GAP, autour de 1998, pendant que le pdg avait empoché un revenu annuel de 48 millions… La pratique qui m’a frappée, à part le pressage de citron subi par les ouvriers, c’est la production des souliers gauche et droit dans deux *pays* différents (même pas deux usines différentes). Lire la suite

Grandeurs et misères de la table de dédicace – 44

Le fan qui ne nous voit pas!

Vous est-il arrivé de vous sentir invisible dans un festival? Si vous êtes un créateur ou dessinateur en escale sur ce blog, oui!

Comment je le sais? Parce que tous mes amis « vedettes » n’ont simplement plus le temps d’aller brouter sur mon blogue! Un festival, un album, un contrat  n’attend pas l’autre. Mes collègues plus en demande restent super-gentils, hélas, le milieu payant de la BD se rétrécit: ils et elles sont à la course! Lire la suite

Grandeurs et misères de la table de dédicace – 41

Les bébittes nous tiennent compagnie dans les événements estivaux!  Un gag par Michèle Laframboise

Un spécial estival… En souvenir de certains événements où j’ai eu plus de bibittes à ma table que de lecteurs!

À noter que le mots bibitte compte 4 variances orthographiques: bébite, bébitte, bibitte, bibite. Le petit Robert indique bibitte, le Larousse accepte pour sa part bibitte ou bibite. J’avais toujours écrit bébitte…

Grandeurs et misères de la table de dédicace – 37

Les Fans Militaires - commémoration du débarquement en Normandie

Il y a 70 ans, le 6 juin 1944, arrivait le Jour J du débarquement de Normandie

Les Canadiens y ont joué un rôle important, débarquant sur la plage de Juno près de Coursol-Sur-Mer. Environ 110 navires de guerre canadiens y ont participé (liste ici). Lire la suite

Grandeurs et misères de la table de dédicace – 36

 

Le Fan qui réchauffe de grands projets... pour vous!

Qui sait, il deviendra sans doute le prochain Xavier Dolan… J’ai déjà réalisé quelques gags sur le sujet, car on a tous déjà croisé un fan qui souhaite qu’on fasse le travail à sa place. Lire la suite

Grandeurs et misères de la table de dédicaces – 35

Le fan qui trouve vos BD trop pâles!

J’ai longtemps dessiné en style « ligne claire belge », et mes pages passaient parfois mal la rampe! Dans mon album Pianissimo, j’ai tenté plusieurs expériences de noir, de trame…  pour finalement conclure que je suis à l’aise avec mon style graphique. Lire la suite

Grandeurs et misères de la table de dédicace – 34

 

La dessinatrice reçoit la visite de candidats politiques colorés... Hé oui, on est en élections… en Ontario! Scrutin le 12 juin. Les candidats qui s’affrontent veulent TOUS favoriser l’économie (mot qui semble signifier « concentrer les finances entre quelques mains ») Lire la suite