Vous aimez les criminels? Effacez le registre!

Lettre adressée aux députés conservateurs

Bonjour,

Vous êtes des pères et des mères de famille.

Vous faites buriner vos objets de valeur et aimez pouvoir retracer vos bijoux volés. Vous admettez l’importance des cours de conduite automobile et du contrôle de l’alcool au volant. Quand vous renouvelez vos immatriculations de véhicule, vous ne vous sentez pas considéré comme un criminel.

Quand votre médecin personnel vous avertit que vous consommez trop de gras, vous l’écoutez. Vous ne remettez pas sa science en question (1) parce que vous préférez consommer un sac de chips. Quand un jouet dangereux menace la santé des enfants, vous intervenez.

Sauf si ce jouet est une arme à feu : de la simple carabine au fusil semi-automatique de sniper, subitement, vous restez les bras croisés.

Contre les faits établis et vérifiés, contre les criminalistes et les policiers, vous évoquez un «désir de liberté », ou un « sentiment d’être traité comme un criminel ». Bref, tout comme pour le formulaire long du recensement et les peines de prison durcies, à la science, à la raison et aux faits, vous opposez un « feeling ».

Ce « feeling » a été construit de toutes pièces par la propagande des vendeurs d’armes. Aidés par des associations américaines, ils souhaitent protéger les milliards de dollars de la vente annuelle d’armes, d’étuis et de munitions au Canada. Ils font appel aux mêmes ressorts usés, de liberté mêlée de paranoïa et de haine de l’autre, en flattant l’orgueil du vigilante qui dort en nous. (2)

Si au moins votre gouvernement proposait une alternative… mais non. Rien. Aucune limite à l’acquisition d’armes par un individu. Comme une tablette de chocolat. Pas même le burinage obligatoire des armes. Ou un GPS intégré sur les armes. À croire que vous attendez un super-héros.

Je n’ai pas espoir de vous faire changer d’idée, ou vous empêcher de commettre cet autodafé. Il est clair que vous avez vu la Lumière et que la seule raison ne vous fera pas, au minimum, conserver sur le registre les armes d’assaut semi-automatiques, telles que celle utilisée pour le massacre à mon école en décembre 1989 et plusieurs autres actes similaires de vengeance, exercée par un « law-abiding citizen » frustré ou déprimé ou confus

Dans sa vision religieuse du Bien contre le Mal, votre gouvernement va faciliter la vie aux criminels qui pourront ainsi voler les armes aux proprios légitimes, ou acheter des armes et munitions pour en faire un trafic, impossible à retracer. (Oupse! Scusez, on m’a volé mon arme! ) De plus, il va forcer (je dis bien: forcer) des gens autrement très gentils à s’armer pour se défendre… et à tirer avant de poser des questions.

Conjuguées avec vos peines de prisons durcies et vos coupures de soutien social, l’effacement du registre va faire éclore une « petite » criminalité, celle contre laquelle vous sortirez vos gros canons de lutte au crime.

« Petite » criminalité, car elle sera le fait de pauvres types découragés et de jeunes filles privées d’avenir. Leurs accès de violence ou d’autodestruction fera la joie des amateurs de faits divers, faisant rouler notre coûteux système de justice et tous ceux qu’il enrichit. Des armes facile à acheter partout, des prisons bien remplies, des hôpitaux très occupés avec les victimes des traumatismes compléteront cette florissante économie.

Et la grande criminalité, la cupidité organisée profondément incrustée dans nos institutions et la finance? Votre silence est éloquent.

Vous avez donc bouclé la boucle, effacé d’un trait de plume des centaines d’heures de bénévolat que des milliers de citoyens, tout aussi respectueux de loi et d’ordre que vous, ont fait depuis le 6 décembre 1989 (mon 11 septembre à moi), pour tenter de limiter les dégâts.

Mais peut-être que vous recherchez sans vous l’avouer une certaine frénésie, le bruit et la fureur des armes, et le spectacle du crime né de la misère (3). Tant que les étincelles retombent loin de vous.

****

(1) Il serait utile de discuter de la limite de la science que vous acceptez dans votre vie quotidienne vs celle que votre idéologie rejette.

(2)  Et en maintenant la confusion entre une « interdiction » de posséder des armes et un contrôle. Aucun chasseur de ma famille ne se sent mal en allant renouveler son immatriculation de voiture, ou enregistrer son arme.

(3) Le cauchemar décrit dans  The Hunger Games parait terriblement proche.

 

About these ads

3 réponses à “Vous aimez les criminels? Effacez le registre!

  1. Très belle lettre…

  2. Je trouve cette lettre assez drôle, voir proche du ridicule. Ne vous trompez pas, je ne prône absolument pas la prolifération des armes, mais bien la logique des choses. Le registre d’armes a feu n’est rien d’autre qu’un placebo pour une population en quête de sécurité; bref pour vous ayez l’esprit tranquille.

    Lâchez donc le 6 Décembre 1989. Vous semblez avoir soit une mémoire courte, ou une mémoire sélective. Vous ne vous rappelez pas du 13 Septembre 2006? Ce jour ou un fameux Kimveer Gill est aller a la chasse a l’homme avec un Beretta CX4, un Glock 19, et un HP9-1, enregistré. Ou ce 24 Aout 1992, ou Valery Fabrikant est aller tirer sur ses collègues avec une arme enregistré. Est-ce que vous avez déjà pensé que même avec une registre, Marc Lépine, serait aller tirer sur les étudiants de polytechnique pareille a cause de sa haine en lui? Une registre ne l’aurait pas arrêté. Dire le contraire, c’est vivre dans une hallucination.

    Vous tombez souvent dans la panique avec ces histoire d’arme volé, et de traffic. Mais, savez vous comment c’est difficile obtenir le permis d’armes a feu, ou savez vous les conséquences légale d’une arme volé? Avez vous déjà pensé que même avec un registre une arme volé ne fait que rendre le registre inutile? Avez vous deja penser que vous ne trouverez jamais une arme volé jusqu’au jour qu’il y a des conséquences tragiques?

    Vous adoptez un ton alarmiste, comme si sans le registre, on aurait eu le deuxième amendement de la constitution Américaine. Même sans le registre, ce n’est pas tout citoyen qui serait capable d’acheter une arme. Essayez le par vous même, allez chez Baron Sports pour vous procurer, disons une Mini 14 comme l’arme de Marc Lapine. Parce que vous n’avez pas votre permis, ce que la majorité des anti-armes a feu n’en parle presque pas.

    Je vous le rappel: je suis contre la prolifération des armes; et je suis en faveur des resserrements des règles au niveau du permis. Mais avant tout, je suis la pour vous dire les vrai choses. Le plus qu’on me mentionne le 6 Décembre 1989 dans les médias par les militants anti-armes, le moins de sympathie j’ai envers les victimes, car elles ne sont devenue rien d’autre que de la monnaie dans ce débat politique. Honte a vous pour ça.

  3. Merci d’exprimer votre opinion concernant l’effacement du registre. Vous estimez que cela ne fonctionnerait pas, et que les boutiques d’armes exercent un certain contrôle sur les gens qui veulent acheter des modèles. Vous affirmez en gros que des crimes par arme à feu se produisent malgré un registre qui donne une fausse sécurité. (Tout comme les accidents de voiture, malgré les immatriculations ou l’interdiction de conduire en état d’ébriété).

    C’est votre opinion. La police, les criminologistes et tous les gens qui travaillent concrètement dans le domaine se sont aussi exprimé sur le sujet, ainsi que sur l’effet négatif des mesures anti-crime durcissant les peines de prison. Ce qui est inquiétant, c’est le choix du gouvernement Harper de faire primer une émotion sur les faits vérifiables.

    Je suis d’accord que si on trouve un meilleur système de contrôle des armes (comprendre: moins de morts accidentelles, de suicides et de meurtres par les armes à feu) ce serait bien. Ce sont des idées qui se discutent.

    Cependant, ma référence aux victimes de Polytechnique vous a fait grimper aux rideaux, au point que vous avez perdu votre sympathie pour elles. Elles, elles ont perdu la vie. C’pas grave, c’est juste un petit fait isolé, n’en parlons plus? Pourquoi devrais-je, moi, avoir honte de m’exprimer sur le sujet? Dois-je me taire pour vous plaire (ça rime!)

    Si un membre de votre famille était mort par la faute d’un conducteur ivre, vous parleriez sans honte de cet accident pour conscientiser le public sur les conséquences de l’alcool au volant. Personne ne vous dirait « Taisez-vous, ca ne sert à rien de légiférer sur l’alcool au volant, les gens continuent à se saouler et à mourir au volant quand même! »

    Le 6 décembre 1989, j’étais présente à l’École. Ce n’est pas un fait distant, ni un plaisant débat intellectuel, ça a passé très proche et j’en parle sans honte. Bien avant le 11 septembre 2001, ça m’a montré à quel point les acquis sociaux sont fragiles, et qu’il faut les protéger.

    Donc, contrairement à votre affirmation de placebo naif, je suis devenue très consciente que la sécurité totale n’existe pas, pas plus que le risque zéro.

    Et il y a beaucoup de travail concret à faire pour aider les malheureux-ses ou les confus-es à retrouver le moral, afin que la destruction ne devienne pas leur solution.

    Je ne souhaite pas la prolifération des armes. La technologie pour tuer son prochain ou sa prochaine évolue sans cesse. Mais comme l’AAAF* ne comporte aucune limite au nombre et au type d’armes qu’on peut acheter (le cas de Dawson en faisant foi), et la vérification du permis par les marchands ne sera plus obligatoire, elles VONT proliférer.**

    *AAAF: Autorisation d’acquisition d’arme à feu, devenu le PPA: permis de possession et d’acquisition

    **Le 7 décembre 1989, les boutiques d’armes ont rapporté une rupture de stock du modèle employé. Ça n’avait pas été si difficile pour des collectionneurs de s’en procurer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s